Argent

Comment emprunter sans banque ?

Pour financer un petit ou gros projet, la majorité des personnes se tournent vers les banques afin de faire un emprunt. Mais lorsque vous êtes fichés par ces banques ou lorsque vous ne disposez pas de situation financière favorable au remboursement, il vous sera difficile d’obtenir un crédit. Fort heureusement, avec l’évolution qu’a connu le monde du financement, vous avez la pleine possibilité d’emprunter de l’argent sans pour autant faire recours à une banque. Voici plus bas de quelle manière.

Le crédit entre particuliers

Le crédit entre particuliers est l’une des nombreuses façons d’emprunter de l’argent sans avoir à faire recours à une banque. Cette alternative de financement n’a d’ailleurs rien de nouveau, car il était déjà possible de se prêter de l’argent entre proches. Mais aujourd’hui, cette forme de financement a évolué de sorte où deux particuliers qui ne se connaissent pas se font des emprunts. De plus, cette forme de financement est également encadrée par la loi.

Qu’est-ce le prêt entre particuliers ?

Encore connu sous le terme de prêt sans banque ou de PAP/P2P, le prêt entre particuliers est considéré comme étant une alternative au prêt bancaire personnel. Il consiste le plus souvent à se rapprocher d’une personne de son entourage (amis, familles, collègues,…) afin d’obtenir un financement. Mais si vous préférez ne pas vous rapprocher de quelque personne que ce soit de votre entourage pour faire un emprunt, il existe aussi des plateformes en ligne spécialisées dans la mise en relation de deux particuliers où l’un sera le prêteur et l’autre l’emprunteur. Avec de pareilles plateformes, vous pouvez obtenir un crédit en toute sécurité et fiabilité.

Toutefois, retenez que le prêt entre particuliers repose sur le même principe d’investissement que le crédit bancaire sauf que vous bénéficiez de meilleures conditions d’emprunt. En effet, avec le prêt entre particuliers, vous pouvez utiliser votre crédit à n’importe quelle fin. De plus, vous n’avez pas de démarches administratives à effectuer ni de conditions pour avoir droit à l’emprunt. C’est à vous et au prêteur de décider des conditions d’emprunt, de remboursement et des éventuels intérêts du crédit. Par ailleurs, il est nécessaire de préciser que même si le prêt entre particuliers possède plusieurs atouts, il n’est pas sans risques, et ce surtout si vous êtes le prêteur. Vous pourriez en fait avoir prêté votre argent à une personne de mauvaise foi qui refuse de vous le rembourser. C’est d’ailleurs pour éviter de pareils incidents que la loi a encadré cette forme de financement.

Le prêt entre particuliers : que dit la loi à propos ?

Cette forme de financement est encadrée par les articles 1892 et 1353 du code civil. Ainsi, selon ces articles, pour tout prêt dont le montant dépasse 1500 euros, les parties doivent rédiger un contrat de prêt écrit qui servira à les protéger en cas de litige. Le taux d’intérêt appliqué, la durée et le montant du crédit ainsi que l’identité de chacune des parties doivent être mentionnés sur ce document. Toutefois, nous vous recommandons de réaliser un contrat quelque soit le montant du crédit. De plus, selon toujours les textes, vous devriez faire une déclaration de revenus et de contrat de prêt au service des impôts pour tout prêt entre particuliers dont le montant dépasse 760 euros. Vous pourrez être sanctionné si ces conditions ne sont pas respectées.

Le lending crowdfunding ou crowdlending

Connu en français sous le terme de prêt en financement participatif, le crowdlending est l’une des différentes formes de financement participatif. Il constitue également l’une des alternatives pour emprunter sans banque. Selon le principe de fonctionnement de cette forme de financement, l’emprunteur par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne s’adresse à plusieurs prêteurs afin que ceux-ci participent à hauteur de leur capacité financière à cet emprunt. Le montant accordé pour ce type de financement est généralement compris entre 1000 et 1 million d’euros. Cependant, il est nécessaire de préciser que ce type d’emprunt sans banque est généralement accordé aux entreprises pour financer leurs divers projets. Les particuliers peuvent aussi en bénéficier à condition qu’ils disposent d’une situation favorable au remboursement.

Par ailleurs, selon le principe de fonctionnement du crowdlending, le prêt accordé doit être remboursé sur une période de 7 ans avec ou sans intérêts. Lorsque le prêt est avec intérêts, le taux moyen de l’intérêt est de 8%. Et dans ce cas, la participation de chacun des prêteurs doit être de 2000 euros au maximum pour un projet de financement. Par contre, lorsque le prêt est sans intérêts, la participation de chacun des prêteurs doit être de 5000 euros au maximum.

Cependant, auprès de ces plateformes qui accordent ce type de prêts, vous pourriez bénéficier de prêts en minibons. Dans ce cas, l’emprunteur peut bénéficier d’un prêt de 2,5 millions d’euros au maximum. De plus, les prêteurs n’ont pas de limite de participation. Toutefois, pour ne pas vous faire escroquer, assurez-vous que la plateforme figure sur les registres de l’ORIAS. Veuillez aussi à ce que la plateforme possède le statut de Conseiller en Investissement Participatif auprès de l’AMF si elle octroie des prêts en minibons.

Le microcrédit

Si le terme microcrédit est généralement considéré comme un financement pour aider les pays en voie de développement ou pauvres, il faut dire que ce terme peut être aussi vu sous un autre angle. En effet, le microcrédit constitue également une alternative pour emprunter sans avoir à passer par une banque. Cependant, on distingue principalement le microcrédit personnel qui concerne les personnes physiques et le microcrédit professionnel qui a pour but d’inciter à la création d’une société. Toutefois, même si les bénéficiaires d’un microcrédit sont généralement des personnes à situation financière défavorisée, il faut réunir des conditions strictes pour avoir accès à ce type de financement. Néanmoins, si vous êtes apte à bénéficier du prêt, le montant qui vous sera accordé est généralement compris entre 300 et 3000 euros puis va dans certains cas jusqu’à 12000 euros. Vous disposez alors d’une période de 6 mois à 5 ans pour rembourser l’emprunt. Mais le taux du microcrédit n’est pas vraiment reluisant, car il varie entre 1,5 et 4%.